Etape 1 : Jeudi 21 Juin

/Etape 1 : Jeudi 21 Juin
Etape 1 : Jeudi 21 Juin 2018-06-21T23:23:01+00:00

ETAPE 1 : JEUDI 21 JUIN
ST-MICHEL-DE-MAURIENNE > BONNEVAL-SUR-ARC
139KM – D+ 3686m

Résumé du Jour

La délivrance pour Maxime Bouet

Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic) s’est offert, ce jeudi, la première étape du Tour de Savoie Mont-Blanc (2.2), disputée sur une distance 150,8 kilomètres entre Saint-Michel-de-Maurienne et Bonneval-sur-Arc – Communauté de communes Haute-Maurienne Vanoise (Savoie). Il devient le premier maillot jaune de cette 20e édition.

C’est sous un grand soleil que les 107 coureurs engagés ont pris le départ ce jeudi midi de cette 1ère étape. Simon Pellaud (Suisse) restera comme le premier attaquant de cette édition anniversaire du Tour de Savoie-Mont Blanc. Il est rapidement rejoint par Davide Orrico, qui sera le principal animateur de la première partie de journée. Dès la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne, l’Italien du Team Vorarlberg s’envole seul vers le col de la Croix-de-Fer. Derrière lui, trois hommes sortent : Axel Journiaux (Direct Energie)  Florent Castellarnau (AVC Aix-en-Provence) et Zydrunas Savickas (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme). Mais ils ne reviendront jamais sur l’homme de tête qui comptera jusqu’à six minutes d’avance dans la montée.

ORRICO SEUL A LA CROIX-DE-FER

Au sommet de la Croix-de-Fer, un nouveau contre chasse derrière l’homme de tête. Il est composé d’Arnaud Courteille (Vital Concept CC) et Roland Thalmann, autre membre du Team Vorarlberg. Le peloton, composé encore d’une soixantaine de coureurs, passe au sommet avec un retard de 4’30 ». Dans la descente, Thalmann part seul derrière son coéquipier et le reprend dans la vallée de la Maurienne, au km 75 à la mi-course. Fatigué, Davide Orrico lâche rapidement prise. Roland Thalmann est avalé par un groupe composé de  Kévin Rivera (Androni-Sidermec), Bernardo Suaza (Manzana-Postobon), Dylan Sunderland (Bennelong-SwissWellness), Rémy Rochas (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme) et Robin Meyer (AVC Aix-en-Provence). A Modane, le peloton passe avec un retard de 1’45 » sur les six hommes en tête. Thalmann sera le premier à lâcher prise. Dans la montée du Fort d’Aussois,  Daniel Lehner (Team Felbermayr-Simplon Wels) tente de faire le saut sur l’échappée mais est repris, à l’inverse de Romain Campistrous (GSC Blagnac VS 31) qui rentre seul sur l’échappée. Dylan Sunderland s’isole en tête dans le col de la Madeleine. Il passe au sommet avec 20 » d’avance sur Rochas et Meyer. L’Australien est repris par les trois hommes forts sortis du « peloton » : Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic), Riccard Zoidl (Team Felbermayr) et Marc Badilatti (Team Vorarlberg). Le trio reprend Dylan Sunderland à cinq kilomètres de l’arrivée.

BOUET CINQ ANS APRES

Et c’est sans trembler que Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic) s’impose devant ses trois adversaires. Une délivrance pour l’équipe Continentale Pro qui n’avait pas obtenu le moindre succès depuis le début de saison.
Maxime Bouet n’avait plus levé les bras depuis le Tour du Trentin 2013. A 32 ans, le coureur originaire de l’Ain restait sur une première partie de saison compliquée après avoir eu différents ennuis de santé. Récent 28e du Critérium du Dauphiné, il montait en puissance ces dernières semaines et l’a prouvé sur les routes du TSMB. Avec deux étapes au menu, tout pourrait être chamboulé dès ce vendredi.

La Réaction du Vainqueur

Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic), Vainqueur de la 1ère étape et maillot jaune

« A la flamme rouge, je savais que j’avais gagné. Dans les dix derniers kilomètres j’avais mal à la gueule mais je tenais à passer mes relais pour ne pas casser la bonne entente de l’échappée. Je me disais, s’ils m’emmènent à la flamme, ils ont perdu.
Gagner à n’importe quel niveau c’est dur. Au WorldTour, au Dauphiné, il faut un niveau de folie pour réussir à suivre car ça roule à une vitesse incroyable. Au Tour de Savoie Mont-Blanc, il faut le petit truc en plus pour gagner une étape. Mais ici il y a un beau plateau avec de futurs champions.
Très dur à contrôler. Demain matin avec deux demi-étapes c’est encore plus dur. Les deux dernières étapes, ça reste des galères terribles. Bisanne, col du Pré, Cormet de Roselend, je l’ai fait il y a dix jours au Dauphiné, c’était une horreur. Demain (vendredi) matin, il y a le col du Télégraphe, un col que j’aime bien. Mais il faudra faire attention aux échappées dans le début de course même s’il y a déjà des écarts. »

Toutes les photos du jour !

Etape

Complet
  1. Maxime BOUET (Fortuneo)
  2. Matteo BADILATTI (Vorarlberg)
  3. Dylan SUNDERLAND (Bennelong)

Général

Complet
  1. Maxime BOUET (Fortuneo)
  2. Matteo BADILATTI (Vorarlberg)
  3. Dylan SUNDERLAND (Bennelong)

Grimpeur

  1. Davide ORRICO (Vorarlberg)
Complet

Jeune

  1. Dylan SUNDERLAND (Bennelong)
Complet

Sprint

  1. Robin MEYER (AVC Aix)
Complet

Points Arrivée

  1. Maxime BOUET (Fortuneo)
Complet

Combiné

  1. Robin MEYER (AVC Aix)
Complet

Equipe

  1. Bennelong Swisswellness CT
Complet

Fair-Play

  1. Roland THALMANN (Vorarlberg)