Schelling le plus costaud, Zoidl en jaune

/, home/Schelling le plus costaud, Zoidl en jaune

Schelling le plus costaud, Zoidl en jaune

ETAPE 3 : VENDREDI 22 JUIN
CLM : ORELLE > ORELLE
7,4KM – D+ 256m

Résumé du Jour

Schelling le plus costaud, Zoidl en jaune

 Patrick Schelling (Team Vorarlberg-Santic) a dominé, ce vendredi après-midi, la troisième étape du Tour de Savoie Mont-Blanc (2.2), un contre-la-montre individuel long de 7,3 kilomètres disputé autour d’Orelle (Savoie). Le Suisse a devancé Jérémy Maison (Fortuneo-Samsic) et Riccardo Zoidl (Team Felbermayr-Simplon Wels). Ce dernier prend la tête du classement général au détriment de Maxime Bouet.

PATRICK SCHELLING BRILLE SIX ANS APRES

Il a été le premier surpris par son succès. « Je suis satisfait de mon chrono mais je vais être battu. Certains feront mieux », affirmait Patrick Schelling après avoir pris le meilleur temps. Il reste encore 21 coureurs quand le Suisse franchit la ligne mais personne n’améliorera son temps. Retrouver l’Helvète sur la plus haute-marche n’est pas vraiment une surprise. Il possède des références sur les épreuves difficiles. Il avait brillé sur le Tour de Savoie Mont-Blanc en… 2012. Alors solide espoir du cyclisme, il avait pris la 4e place de l’épreuve remportée cette année-là par Stéphane Rossetto. Depuis, il a connu le WorldTour chez Iam Cycling. Suite à l’arrêt de l’équipe suisse, il a rejoint en 2016 les Autrichiens de Vorarlberg.

A Orelle, Patrick Schelling a devancé de 4 » Jérémy Maison. Riccardo Zoidl termine lui à 5 » du lauréat. Les douze secondes qu’il prend à Maxime Bouet lui permettent d’endosser le paletot jaune.

RICCARDO ZOIDL AU POUVOIR

Il était l’un des grands favoris de l’épreuve. Riccardo Zoidl a donc assumé son statut dès la première étape en prenant ce jeudi la 4e place de l’étape de Bonneval-sur-Arc, remportée par Maxime Bouet. Puis l’Autrichien a été le plus costaud du peloton ce vendredi matin dans la montée du Télégraphe. Il est le seul coureur à être rentré sur les échappés, Victor Lafay (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme) et Arnaud Courteille (Vital Concept CC). Mais il n’a pu jouer la victoire après avoir été distancé dans les virages menant à Valloire. Un avertissement sans frais sur le moment pour Maxime Bouet… Mais c’est donc lors du contre-la-montre du TSMB que Riccardo Zoidl a pris le pouvoir, comme un certain Egan Bernal il y a un an.

Le coureur de 30 ans est l’un des coureurs les plus expérimentés du TSMB 2018. Il a évolué pendant trois saisons dans les WorldTour, chez Trek-Segafredo. En 2012, il avait terminé 3e du Tour du Méditerranéen et 12e du Tour de Romandie. L’ancien Champion d’Autriche a retrouvé l’équipe Felbermayr-Simplon Wels l’an passé, quatre ans après s’être révélé dans cette structure. En avril dernier, il a pris la 16e place du  Tour des Alpes, épreuve remportée par Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et où plusieurs équipes du WorldTour étaient présentes. A la maison, il a terminé le week-end dernier 2e du Tour de Haute-Autriche. Preuve de sa grande forme actuelle.

A la veille de l’étape la plus longue de cette 20e édition, ils sont six coureurs à se tenir en une minute : Riccardo Zoidl, Maxime Bouet (4 »), Matteo Badilatti (20 »), Marc Hirschi (40 »), Dylan Sunderland (50 ») et Jérémy Maison (53 »). Au programme : 189, 1 kilomètres entre Chambéry et Les Belleville, avec à escalader : Bisanne (km 76), Col du Pré (km 107), Cormet de Roselend (km 120) et la montée finale vers les Belleville. Le suspense reste entier.

La Réaction du Vainqueur

Patrick Schelling (Team Vorarlberg Santic) : Vainqueur de la 3e etape

« C’est une belle victoire pour moi. Un chrono, c’est parlant, c’est la valeur du coureur qui compte. J’avais déjà gagné un Championnat de Suisse de la montagne mais c’était il y a longtemps. Je ne pensais vraiment pas être en mesure de m’imposer. Au moment où je passe la ligne, je pense que je vais être rapidement battu. Finalement, ça n’a pas été le cas. Ce vendredi, j’ai connu un mauvais jour à cause de la chaleur. Chez moi, il faisait moins chaud. La tactique va changer car Zoidl a pris le maillot jaune. On doit réfléchir à la tactique pour samedi. L’étape sera très difficile et avec Matteo [Badilatti, 3edu général à 20″], nous avons une belle carte à jouer. Je vais essayer de bien l’épauler… »

La Réaction du Leader

Riccardo Zoild (Team Felbermayr Simplon Wels), Maillot jaune après la 3e étape

« J’avais les temps intermédiaires pendant le chrono. Je pense qu’au sommet de la bosse, je n’avais pas loin de quinze secondes d’avance sur le second. Dans la dernière montée, je n’ai pas pu bien terminer… Je me sentais bien, mais je ne suis pas trop déçu de ne pas l’emporter. Chaque jour peut apporter son lot de surprises. Je pense que ça devrait aller, mais on n’est jamais à l’abri d’un jour « sans ». Un adversaire peut aussi avoir un jour exceptionnel et tout peut basculer. La condition est bonne, donc j’en profite, et on verra ce que cela donne. Si on fait rouler les gars dès la première montée, je vais perdre tous mes coéquipiers et on aura fait ça pour rien. Il faudra que d’autres équipes nous aident, il faudra rouler intelligemment. Si on perd le général, c’est la course, mais on va essayer de faire en sorte de l’emporter. »

Toutes les photos du jour !

Etape

Complet
  1. Patrick SCHELLING (Vorarlberg)
  2. Jérémy MAISON (Fortuneo)
  3. Riccardo ZOILD (Felbermayr)

Général

Complet
  1. Riccardo ZOILD (Felbermayr)
  2. Maxime BOUET (Fortuneo)
  3. Matteo BADILATTI (Vorarlberg)

Grimpeur

  1. Arnaud COURTEILLE (Vital Concept)
Complet

Jeune

  1. Marc HIRSCHI (Sunweb)
Complet

Sprint

  1. Robin MEYER (AVC Aix)
Complet

Points Arrivée

  1. Riccardo ZOILD (Felbermayr)
Complet

Combiné

  1. Maxime BOUET (Fortuneo)
Complet

Equipe

  1. Manzana Postobon Team
Complet

Fair-Play

  1. Maxime BOUET (Fortuneo)
By | 2018-06-23T09:53:01+00:00 23 juin 2018|equipe, home|0 Comments