Maxime Bouet : « Plein de cols difficiles ! »

/, home/Maxime Bouet : « Plein de cols difficiles ! »

Maxime Bouet : « Plein de cols difficiles ! »

Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic) va disputer à partir du 21 juin son troisième Tour de Savoie Mont-Blanc (2.2). Le natif de l’Ain, formé au Chambéry CF et au VC La Pomme Marseille, fera partie des coureurs qui tâcheront de gagner une place pour le prochain Tour de France. Pour notre site internet, le coureur de 31 ans fait le point sur sa saison et évoque notre épreuve.

Tour de Savoie Mont-Blanc : Comment s’est passé ton Dauphiné ?
Maxime Bouet : Ça s’est bien passé. J’avais un niveau correct. Dans les montées sèches, j’arrive à tenir le groupe de « 30 ». J’ai essayé de rester avec Warren (Barguil) le plus longtemps possible. C’était mon rôle. J’ai tâché de faire mon travail du mieux que je pouvais.

DEUX POSSIBILITÉS

Comment as-tu vécu ta première partie de saison ?
Elle a été compliquée, hyper compliquée même. J’ai eu pas mal de soucis comme une fracture de la rotule. J’ai eu beaucoup de chutes, des entorses… C’était souvent : entraînement, course, problème… Il a fallu tout recommencer plusieurs fois. Je note que je suis revenu à chaque fois. Je n’avais pas couru pendant un mois avant le Dauphiné et j’avais un niveau correct sur la course. Ça prouve que je suis très sérieux et que je travaille bien à l’entraînement.

Tu as choisi de participer au Tour de Savoie Mont-Blanc…
J’avais deux possibilités : le Tour de Savoie Mont-Blanc ou un stage en altitude. L’un dans l’autre, si c’est pour être en stage et faire des exercices typés course… Il y a beaucoup de dénivelé au Tour de Savoie Mont-Blanc. Il y a de la montagne tous les jours. Je préfère donc aller courir.

DUR, COMME CHAQUE ANNÉE

Le parcours du TSMB va beaucoup ressembler à celui du Tour de France…
Oui, j’ai regardé. Ça sera très dur, comme chaque année au Tour de Savoie Mont-Blanc. Patrice (Pion) fait des parcours compliqués ! (sourires) J’ai disputé l’épreuve l’an dernier et j’avais beaucoup aimé. C’est pour ça que j’ai demandé à revenir. C’est une classe 2 et on sait qu’il ne faut jamais sous-estimer ces courses-là. L’an dernier, c’est Bernal qui gagne ! Ça montre le le niveau… Le TSMB révèle des futurs talents. Je suis très motivé soit pour gagner une étape, soit faire un bon classement général. J’ai vu que le chrono était différent cette année. Il fera moins d’écart que celui l’an dernier. Il y aura en tout cas des cols mythiques : Croix-de-Fer, Roselend, le Télégraphe… Plein de cols compliqués !

Tu vas jouer ici ta place sur le Tour de France ?
Je n’en ai aucune idée. J’ai fait du bon travail pendant le Dauphiné. Je ne me préoccupe pas trop du Tour de France. Warren m’a dit qu’il aimerait que je sois avec lui. On verra… Ce sont les directeurs sportifs et le manager qui décident.

Crédit photo : Fortuneo-Samsic

By | 2018-06-13T17:06:08+00:00 13 juin 2018|equipe, home|0 Comments